En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
sommeil

 

+ Pour les plus petits, voir notre article sur le sommeil des tous petit:
Le sommeil du bébé

= Des livres pour en parler:
Compte les moutons
Promis, plus de bruit
Tu ne dors pas petit ours
Au lit, petit monstre
Bonsoir Lune

 

Le sommeil chez l'enfant

Le sommeil chez l'enfant, entre 6 mois et 3 ans

A 6 mois, la majorité des enfants font leurs nuits. Celles-ci se sont même allongées (en moyenne 10 à 12 heures d’affilée). L’enfant fait généralement toujours trois siestes (matin, début et fin d’après-midi). La sieste de fin d’après-midi disparaît le plus souvent à la fin de la première année, celle du matin vers 18 mois, mais cela peut bien entendu être variable d’un enfant à l’autre.

La période 6 mois - 3 ans peut être marquée par certains éléments qui peuvent, à différents moments, troubler momentanément le sommeil de l’enfant :

Vers 6 mois, l’enfant peut mettre plus de temps à s’endormir : il prend conscience de l’absence de ses parents, il a également des journées plus agitées.

A partir de 6 mois (quelques fois avant), les dents peuvent commencer à percer, et à perturber ponctuellement les nuits de l’enfant.

Vers 8 mois, c’est le début de « l’angoisse du 8ème mois » (qui peut durer jusqu’à 15 mois) : l’enfant a peur des inconnus, il redoute l’absence de ses parents. A cet âge, le rituel du coucher est essentiel, il permet de rassurer l’enfant et de le préparer à la séparation de la nuit. Si l’enfant n’a pas encore de « doudou », il peut être utile de lui en offrir un : il le rassurera à l’extérieur de la maison, mais aussi la nuit (notamment grâce à l’odeur de la maman).

Vers la fin de la première année et jusqu’à 3 ans, l’enfant va devenir de plus en plus autonome : il va acquérir la marche, le langage, puis plus tard la propreté : ces grandes acquisitions peuvent s’accompagner de réveils nocturnes. Il est important, dès le départ, de ne pas accourir dès que l’enfant se réveille afin qu’il n’ait pas besoin de vous systématiquement pour se rendormir.

Vers 18 mois (parfois avant), l’enfant peut entrer dans une phase d’opposition générale (refus de manger ce qu’on lui propose, refus de faire ce qu’on lui dit…) qui peut se traduire par un refus d’aller au lit au moment du coucher. Là encore, le rituel du coucher a toute son importance. Il ne faut pas faire l’impasse dessus. Cependant, il est important d’être ferme au moment d’éteindre la lumière.

A partir de 18 mois peuvent apparaître les peurs (du loup, du noir, des monstres…). Attention, elles sont bien réelles et n’ont rien d’une lubie. Il est important de prendre votre enfant au sérieux et d’essayer de le rassurer. On peut par exemple laisser la porte entrouverte sur le couloir allumé. Ces peurs peuvent être à l’origine de cauchemars.

     

Commentaires  

+1 #1 Guest 20-03-2013 09:25
mon enfant a du mal à trouver le sommeil. Il ne dort pratiquement jamais le jour et le soir venu, c'est à partir de 23h qu'il commence à somnoler. Il est très nerveux. Pouvez-vous me conseiller ?

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Avions en papier

bricolage enfant avion papier   Fabriquer un avion en papier en 9 étapes illustrées en photos.

Improvisation théâtrale

improvisation theatrale   Des jeux inspirés de l'improvisation théâtrale, pour les enfants, comme pour les parents.

Des vertes et des pas mûres

epstein des vertes et des pas mures   Un livre précieux par Jean Epstein pour les parents et les professionnels.