En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
parler enfant

Les imagiers et les comptines sont des outils pour partir à la découverte des mots. 

+ Sur petitestetes.com
imagier sonore Imagiers sonores
   
comptines Comptines et chansons
   
paroles comptines Paroles de comptines

+ Les livres
imagerie photo Mon imagerie en photos
   
imaginier L'imaginier

 

 
 

Comment l’enfant apprend-il à parler ?

Petitestetes.com a rencontré l’orthophoniste Caroline Delloye qui évoque le grand mystère de l’acquisition du langage. De la communication sensorielle aux premières phrases en passant par le babillage, elle nous fait découvrir toutes les étapes de cet apprentissage. Elle explique aussi comment aider nos enfants à acquérir cet outil de communication.

Le langage est une communication parmi d’autres

Parler doit être d’abord et avant tout communiquer. L’enfant se développe dès sa naissance et peut-être avant comme être de communication : il reçoit, interprète, analyse, répond, sollicite, appelle, demande… de multiples façons. Il utilise pour cette communication tout son corps. Plus l’enfant est petit, plus cette communication est globale : une éruption cutanée, un sommeil troublé, une poussée de fièvre peuvent être des signaux de communication. Un bébé content qu’on s’intéresse à lui bouge ses bras et ses jambes. Il recevra une caresse comme un mot doux. Dès 10 mois, il peut utiliser un geste symbolique (qui a un sens précis, par exemple le geste "au revoir"). Il n’y a donc pas de langage sans communication sensorielle. Celle-ci précède le langage et le langage ne la détrône jamais. Elle est essentielle mais cependant limitée, elle ne permet pas l’accès à l’abstraction, à la pensée structurée.

L’enfant reçoit depuis toujours le langage, avant même que son audition ne se soit développée: il en ressent les vibrations dans le ventre de sa mère, et il va petit à petit se l’approprier comme mode d’expression, par imitation. Son cerveau y est prédisposé, certaines zones y sont dédiées. Le développement du langage correspond à celui de la pensée, de primaire à abstraite.

Avant les premiers mots

Bien sûr le tout-petit perçoit les situations, les émotions, les ambiances. Mais il est également très sensible à la musique du langage, aux intonations (la prosodie). Puis il commence à distinguer des unités-mots (les plus fréquents), et à leur attribuer un sens en fonction des situations dans lesquelles il entend ces mots. Bien sûr ceci sera d’autant plus facile qu’on s’adresse à lui lentement, en accentuant l’intonation.

Produire des sons est d’abord un réflexe (le cri de la naissance, puis les pleurs) puis devient un jeu moteur. Ces premiers sons sont repris par l’entourage et interprétés comme actes de communication : « mais tu chantes ! tu es content ? ».

L’enfant alors constate qu’ils lui permettent d’influer sur son environnement, et s’efforcera de les reproduire, de les moduler, d’en essayer de nouveaux. Les sons qui ne sont pas repris car ils ne sont pas utilisés dans sa langue maternelle disparaissent. Il abandonnera ceux qui ne provoquent pas de réactions ou génèrent de l’agacement et développera ceux qui ont un effet positif, lui permettant d’obtenir l’attention de son entourage ou la satisfaction d’un désir.

 
     

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Lance cotillons

lance-cotillons-1   Un canon pou lancer des cotillons très facile à réaliser pour animer une fête d'enfants.

Anniversaire au parc

anniversaire parc   Pour un anniversaire enfant à l'extérieur, emmenez vos jeunes invités au parc!

Recette pintade au chou

pintade au chou   La pintade au chou est une bonne recette à essayer en automne et hiver!