En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
histoire-de-gouts-1
©Nathalie Rello
 
Sur ses lieux de travail en tant que professionnel de la Petite Enfance et dans le cadre de sa vie privée, Philippe Rello a recueilli de nombreux questionnements et témoignages de parents.
Aujourd'hui, il partage ses «Parents thèses» sur Petitestetes.com 


Philippe Rello est actuellement engagé dans la formation de professionnels
de la Petite Enfance. www.partagem.fr

logo partagem

 

 

Histoire de goûts 

Une chronique de Philippe Rello

L’Eté venu, les parents de Nicolas ont l’habitude d’organiser des balades avec pique-nique à la clé. Nicolas adore le moment du pique-nique. En particulier lorsque sa voisine, Amandine, et ses parents se joignent à eux.

La façon dont se déroule le déjeuner n’est pas toujours du goût des parents.
Amandine enlève méticuleusement les ingrédients qui ne lui plaisent pas et les tend un à un avec un air dégouté à sa Maman.
Nicolas ne peut s’empêcher d’ouvrir son sandwich et de regarder ce qui se trouve entre les deux tranches de pain. Ça ne rate pas ! A chaque fois le sandwich de Nicolas et son contenu terminent par terre au grand dam de ses parents et au grand plaisir des fourmis. Nicolas en est tout dépité et cela ne manque pas d’agacer un peu ses parents qui généralement lui reprochent de ne pas faire attention et se désolent de cette nourriture gâchée.

Nicolas ne fait pas exprès de faire tomber son sandwich et il cherche encore moins à contrarier ses parents. Nicolas a juste besoin de savoir ce qu’il y a dans son sandwich avant de commencer à le manger.

D’ailleurs, si l’on y réfléchit bien, les adultes ont le même besoin d’identifier ce qui leur est proposé à manger. Ils n’hésitent pas à demander de quels ingrédients et aliments est composé tel ou tel plat. Sans compter que contrairement aux jeunes enfants, leur expérience leur permet de se représenter mentalement les ingrédients distincts qui constituent un plat.

Les parents de Nicolas et les parents d’Amandine se sont un peu offusqués et ont plaisanté cinq minutes, puis ils ont évoqué d’autres situations parfois conflictuelles liées au repas :

  • Amandine qui passe son temps de repas à trier la salade composée pour finalement n’en manger que quelques miettes.
  • Nicolas qui ne veut pas manger les pommes de terre vapeur parce qu’il y a des brins de persil dessus : « Je ne veux pas les fleurs sur les pommes de terre ».

Les parents de Nicolas et ceux d’Amandine aimeraient bien que les repas soient des temps conviviaux, de partage et de découvertes, plutôt que des espaces de confrontations enfants-parents. Aussi, en parents responsables, ils ont pris le temps de réfléchir et ont décidé d’expérimenter chacun de leur côté une même démarche.

Ils ont d’abord fait l’essai pour les sandwiches et les salades à l’occasion d’un nouveau pique-nique. Ils ont donc présenté distinctement les aliments : les tomates d’un côté, les avocats de l’autre, le jambon, les cornichons, les pâtes, les olives, etc.
A partir de ce qui leur était proposé sur la table, Amandine et Nicolas ont pu composer eux-mêmes leurs salades et décider de ce qu’ils mettaient dans leurs sandwiches.
Pour être certains que leurs enfants mangent diversifié, les parents de Nicolas et d’Amandine, ont simplement posé une règle : que les enfants prennent au moins trois des aliments proposés sur la table.
Nicolas et Amandine ont pris beaucoup de plaisir à faire leurs choix, à se servir et à manger leurs compositions personnelles. Sans oublier leur fierté d’avoir eux-mêmes réalisé leurs sandwiches et salades !

Leurs parents ont généralisé la démarche aux repas quotidiens lorsque les menus s’y prêtent. Quand cette dissociation n’est pas possible, ils prennent soin d’expliquer à leurs enfants quels sont les aliments qui le composent.
Il y a moins de gâchis et moins de conflits. Au début, Nicolas et Amandine prenaient toujours ce qu’ils préféraient, puis peu à peu, ils se sont essayés à d’autres aliments, ils ont créé de nouveaux mélanges de saveurs, de couleurs, de formes, de textures. Certains ont plus de succès que d’autres et il arrive que Nicolas et Amandine regrettent leurs choix et ne mangent que petitement. Leurs parents profitent de ces occasions pour les inviter à mettre des mots sur ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas de tel ou tel aliment.

Petit à petit, les repas sont devenus de véritables temps d’échanges et des occasions d’apprendre à connaître et à considérer les goûts de chacun et de chacune.


A découvrir aussi sur Petitestetes.com

eveil-gout-1    L'éveil au goût 

 

     
A découvrir sur Petitestetes.com

Médaille de champion en terre

bricolage medaille   Bricoler une médaille de champion pour récompenser un enfant.

Sapin en bois flotté et en papier

sapin-bois-flotte-papier-1   Comment réaliser un sapin de Noël en bois flotté et en papier pour décorer la maison.

Paroles: Une poule sur un mur

une poule sur un mur   Les paroles de la comptine une poule sur un mur à imprimer!