En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
baby blues


Le baby-blues ou la fin d'un mythe

En conclusion: pas de culpabilisation, du repos et un maximum de dialogue
La maternité est une chose merveilleuse, mais c'est aussi un pas vers l'inconnu. Il faut savoir accepter que ce fameux lien qui nous unit à notre enfant puisse mettre un peu de temps à se consolider. On découvre aussi une nouvelle facette de notre personnalité avec plus ou moins d'anxiété.
Il est donc important de de dialoguer un maximum pour ne pas s'isoler dans sa mélancolie ou son angoisse. Il n'y a aucune honte à demander de l'aide ou des conseils.
L'amour pour son enfant évolue et grandit en même temps que son éveil au monde. Nous sommes toutes de merveilleuses mères pour nos petits, le tout est de savoir être patiente et de se faire confiance.

« On apprend ensemble à être parents. On apprivoise l’enfant. On apprend les gestes… Ce n’est pas forcément inné, naturel. Il faut se faire confiance. Cela m’a rassurée quand j’ai réalisé que mes parents non plus n’ont pas toujours été parents, ils sont passés par là au moment de ma naissance. » Camille, 3 enfants

 

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Tout est là, juste là

tout-est-la-1   Un livre pour faire découvrir la méditation de pleine conscience aux enfants et aux adolescents

Concilier vie de famille et vie professionnelle

vie famille vie professionnelle   Concilier vie de famille et vie professionnelle: un défi pour les mères d'aujourd'hui

Carte de Pâques en feutrine

carte-paques-feutrine-1   Un carte en feutrine à bricoler pour Pâques.