En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   

maternite

«Lorsque mon mari et moi sommes allés à la maternité pour la première fois, c'était l'effervescence. On nous a donc mis quelques minutes en salle d'attente avec tous les futurs papas nerveux et surexcités. Je me souviens que tous parlaient de pertes des eaux, de péridurale, de leur bébé à venir. Lorsqu'après le monitoring nous sommes repartis, nous avons dû repasser devant cette salle. Il y avait encore quelques messieurs avec lesquels mon mari avait discuté 1heure avant et qui nous ont regardé partir avec curiosité. J'ai passé ensuite deux heures à pleurer de honte à la maison, je me sentais trop nulle de m'être "trompée". Pourtant, il n'y avait aucune raison: j'ai accouché le lendemain et en plus c'était franchement plus calme!» Véronique, 1 enfant





Quand partir à la maternité?


Le faux travail
Il peut arriver que la future maman à l'approche du terme se mette à ressentir des contractions désagréables mais très irrégulières en intensité de douleur, en durée. L'intervalle entre deux contractions n'est pas constant, et il n'y a aucune évolution dans le temps. Il faut savoir que ce type de contractions n'ont pour le moment aucun effet sur le col, du moins aucun effet sur sa dilatation.

L'énervement et le stress généré par ce « faux travail » entraînent généralement des insomnies ou peuvent augmenter la sensation d'inconfort. C'est le bon moment pour mettre en pratique ce que vous avez appris en préparation à l'accouchement. Relaxation, postures confortables ne peuvent que vous aider à faire passer ces mauvais moments plus sereinement. Vous pouvez même envisager de prendre un bain chaud. Mais attention pour que son effet soit réellement calmant, il faut s’immerger le plus possible pour ne pas laisser votre ventre hors de l'eau, être bien calme et y rester le plus longtemps possible en remettant de l’eau chaude de temps en temps…

Parfois, les contractions s'atténuent et finissent par disparaître et dans ce cas, on peut parler de faux travail. Ne vous précipitez donc pas à la maternité à la première contraction douloureuse. En revanche, si cela devait devenir ingérable pour vous, n'hésitez pas à consulter le professionnel qui vous suit, ne serait-ce que pour faire le point et trouver le moyen de supporter ce pré ou faux travail et vérifier que vous et votre bébé allez bien…

Si vous vous êtes rendue à la maternité pensant le moment venu, et même si la situation peut être gênante, ne vous sentez pas honteuse d'être « renvoyée à la maison », ce n'est pas une punition! Mieux vaut correctement « installer » son travail chez soi qu'enfermée dans une petite chambre de maternité au milieu du bruit et de l'agitation. Ne commencez pas non plus à vous dire que vous n'accoucherez jamais, cela peut très bien s'enchaîner dans les heures qui suivent.

Témoignage d'une sage-femme, à propos du faux travail

«Souvent les futures mamans se sont présentées à moi parce qu’elles ressentaient des contractions depuis un certain temps et qu’elles étaient persuadées que leur bébé allait naître bientôt . A l’examen, rien n’avait vraiment commencé et la désillusion était grande. Le plus important était de rassurer les parents et d’expliquer clairement la situation, d’enregistrer avec un monitoring l’enfant et les contractions pour avoir une idée objective de la santé de l’un et de la réalité des autres ….et de parler ensemble des possibilités qui s’offraient à eux pour attendre sereinement le bon moment. Souvent, une fois la situation dédramatisée , le couple pouvait rentrer tranquillement à la maison, mieux armé pour attendre la suite des événements . »

Bernadette, sage-femme
 

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Lance cotillons

lance-cotillons-1   Un canon pou lancer des cotillons très facile à réaliser pour animer une fête d'enfants.

L'enfant et le jeu

enfant jeu   Le jeu, c'est essentiel mais ça ne sert à rien: Petitetetes.com partage avec vous la vision du psychosociologue Jean Eptein.

Paroles: Un éléphant qui se balançait

un elephant qui se balancait   Les paroles de la comptine Un éléphant qui se balançait à imprimer pour apprendre à compter!