Retour à l'accueil
Jouer
 
   
des livres pour grandir

Avec un public de bibliothécaires et de professionnels de la petite enfance, Petitestetes.com a assisté à la conférence de Joëlle Turin organisée en avril 2011 dans le cadre de la rencontre « Partage de Lectures » par Claire Mafféo, Responsable des Actions Livre jeunesse, au Conseil Général du Val-de-Marne.

* Joëlle Turin a publié « Ces livres qui font grandir les enfants ».






 

Des livres pour grandir

Peut-on mettre des livres entre toutes les petites mains ? Et si mon enfant ne comprend pas l’histoire ? Ce livre là fait trop peur ! 
Joëlle Turin*, auteur et formatrice en littérature jeunesse, évoque ces questions en montrant comment les livres accompagnent les enfants dans leur développement en s’adressant avant tout à leur intelligence…

Des livres complices qui font appel à l’intelligence

Le regard porté par la société sur l’enfant a évolué à partir des années 1970. Les livres ont accompagné ce changement. Le livre n’est pas seulement un objet éducatif et d’apprentissage, il entre dans une nouvelle dimension. Il s’adresse à l’intelligence des enfants, il les nourrit, leur donne des éléments pour fonder leur personne, étayer leurs savoirs et leur développement.

Les auteurs s’adressent à l’intelligence de l’enfant. Au lieu de l’infantiliser, ils font confiance à l’enfant, à sa capacité à analyser et à établir des correspondances… Les interprétations peuvent varier en fonction des âges. Ce qui importe, ce n’est pas de « comprendre juste ».

Ainsi, il existe parfois un décalage entre l’illustration et le texte. Dans le livre Alors je chante, les comptines sont illustrées par des images pas directement correspondantes. Ce décalage en dit long sur la manière dont nous appréhendons désormais les compétences de l’enfant. L’enfant peut investir un espace en toute liberté, cela induit de la distance, du plaisir…
Il existe aussi des livres sans texte, ou l’image seule suffit à suivre le fil de l’histoire. 

Les livres sont complices. La tendance générale est d’ailleurs d’adopter le point de vue de l’enfant. La fantaisie et la poésie font partie de l’univers éditorial destiné aux enfants. Ainsi, les ouvrages de Claude Ponti bousculent les codes de la représentation, les conventions de lecture et de narration.

Le livre, un écran pour projeter des émotions

Les livres permettent aux enfants d’éprouver des émotions : tendresse, peur, joie, inquiétude...
 
Les enfants adorent se faire peur. Et le livre permet de se faire peur en toute sécurité. Quand le livre est fermé, le monstre disparait. Le livre ne met pas l’enfant en danger. Et quand un livre fait vraiment peur à un enfant c’est que la peur était préexistante, elle est simplement révélée par le livre. Le livre sert d’écran pour projeter ses peurs. Il permet donc de mettre de la distance. 

Mais il y a aussi beaucoup d’autres émotions qui passent par les livres. Ainsi, la tendresse est très présente dans les livres pour les tous petits. Comme par exemple dans Lapin, rêvé de Malika Doray.
     

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

La cueillette

sortie cueillette   Cueillir des fruits et ramasser des légumes avec les enfants...

Parc aux oiseaux - Villars-les-Dombes

parc oiseaux dombes   Un tour du monde à vol d'oiseaux.

L'éveil de votre enfant

eveil enfant   Chantal de Truchis prône l'apprentissage spontané dans une ambiance de sécurité affective.
Ce site est commercialisé par :