En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
questionner-enfants-1


 

 

 
 

Questionner pour mieux communiquer avec les enfants

Le pouvoir des questions ouvertes


Les questions ouvertes permettent d’obtenir des réponses plus qualitatives qui enrichissent le dialogue et les échanges avec les enfants. La première série de questions peut facilement être remplacée par les suivantes :
  • Comment as-tu dormi ?
  • Qu’as-tu mangé à la cantine ?
  • Qu’avez-vous fait à l’école ?
  • Que penses-tu des notes que tu as eues aujourd’hui ?
  • Où êtes-vous allés avec mamie ?
  • Qui était chez Maxime ?

Les réponses à ces questions nous apporteront beaucoup plus d’informations qui nous permettront de rebondir et d’en savoir plus.

Les questions ouvertes sont celles qui commencent par les mots interrogatifs, facilement mémorisables grâce à l’acronyme CQQCOQP (à prononcer comme on le lit) :

  • Comment ?
  • Qui ?
  • Quand ?
  • Combien ?
  • Où ?
  • Quel ?
  • Pourquoi ?

Pour découvrir vraiment le monde tel qu’il est, retrouvons le réflexe que nous avions enfants quand nous demandions de façon incessante à notre entourage : Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

 …. Et évitons maintenant de répondre à ces mêmes questions par la simple réponse… « parce que c’est comme ça… »… Nous entretiendrons ainsi la curiosité de nos enfants et renforcerons leur art du questionnement, qualités qui leur permettent de développer leur intelligence émotionnelle.


Les questions ouvertes permettent également de poser des questions pertinentes qui amènent l’enfant à réfléchir, à  s’interroger sur ses ressentis, à apprendre à mieux se connaître et à ne pas être juste un exécutant… elles participent donc au développement de son intelligence émotionnelle. Les questions ouvertes permettent en effet de déjouer certains pièges en répondant à son enfant par une question complémentaire pour :

  • retrouver les informations manquantes,
  • obtenir une précision,
  • repérer comment l’enfant interprète son monde,
  • rétablir le lien entre les propos émis et l’expérience réelle de l’enfant.

Il faut en effet par exemple creuser dans les situations suivantes :

Types de situation L’enfant dit... L’adulte peut rebondir…

L’enfant ne dit pas tout

C’est moins bien

Moins… que.. quand, quoi, qui ?

L’enfant reste vague

C’est pas juste

C’est-à-dire ? concrètement ?

L’enfant interprète ce que vous pensez et y croit

Tu m’en veux

Qu’est-ce qui te fait dire que… ?

L’enfant établit des relations de causes à effets erronées

La maîtresse est fâchée, on va avoir une dictée

Tu penses que… parce que… ?

L’enfant généralise

Tu n’es jamais contente

Jamais ? vraiment ?

L’enfant se met sous contrainte ou s’édicte des règles discutables

Je n’y arriverai pas

J’ai peur

Je suis trop timide pour le faire

Qu’est-ce qui t’empêche ? Que va-t-il se passer si tu ne réussis pas ?


Ces questions visent à sortir l’enfant de croyances erronées ou à lui apprendre à mieux gérer ses émotions qui peuvent parfois l’envahir.

     

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Loup y es-tu ?

Loup y es-tu?   Un grand classique que les enfants adorent.

Guirlande de fanions

guirlande-fanions-1   Une guirlande pour décorer la maison, la classe ou la cour de récréation...

Couronne rouleau de papier toilette

couronne-pq-1   Une jolie petite couronne facile à réaliser et qui tient sur la tête grâce à un serre-tête.