En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   

 

proprete enfant


"Chacun de mes enfants a fait plusieurs essais avant de réussir à être propre. Nous commencions une semaine sans couche avec le pot à proximité et des sollicitations régulières. En général, "nous craquions" au bout d’un jour ou deux la première fois. On décidait ensemble d’arrêter, sans culpabiliser l’enfant. Nous attendions quelques semaines avant de retenter l’expérience. Au bout de deux ou trois essais, ça marchait.» Camille, 3 enfants.

+ Des livres pour en parler
Le petit pot d’Alfred
Le trône






 

L'apprentissage de la propreté chez l'enfant

Comment aider son enfant dans l'apprentissage de la propreté ?


Il n’y a pas de recette miracle de la propreté, cependant quelques petites choses pourront aider votre enfant à progresser plus facilement.

Sachez reconnaître les signes… 
… Ceux qui montrent que votre enfant est prêt à commencer cet apprentissage : il sait monter et descendre les escaliers seul ; depuis quelques temps, il cherche à aller dans les toilettes alors qu’il ne s’y intéressait pas auparavant ; il se place à côté des toilettes et il tire sur son pantalon ; il ne veut plus de couches ; vous avez remarqué que ses couches sont propres plusieurs heures d’affilée ; il vous prévient avant de salir sa couche ; …

Et lorsque lorsqu’il a commencé, les signes qui montrent qu’il a besoin d’aller sur le pot : un mot, une mimique, un geste (il tire sur sa culotte, il s’accroupit, il se dandine…).


Ne le forcez pas
Par exemple en le mettant sur le pot à heures fixes et en attendant qu’il fasse. Rappelez-vous cela ne doit pas être un « dressage » mais un apprentissage. L’enfant doit faire la relation entre son besoin d’uriner ou de faire des selles et le fait d’aller sur le pot. Vous pouvez donc lui proposer le pot à certains moments de la journée (réveil, après le repas, avant de se coucher, avant de sortir…, et si cela fait longtemps qu’il ne vous l’a pas réclamé), mais n’insistez pas s’il n’en a pas envie.

Ne lui faites pas de « chantage »
Par exemple « fais dans le pot, ça me fera plaisir » ou « si tu n’es pas propre, tu ne pourras pas aller à l’école ». Votre enfant ne doit pas devenir propre pour vous faire plaisir mais pour grandir, cela doit être sa réussite. Pour ce qui est du chantage relatif à l’école, on détourne là encore le but de l’apprentissage. De plus, si votre enfant n’a pas envie d’aller à l’école, il saura ce qui lui reste à faire.

D’une manière générale il est inutile, voire nuisible de faire pression sur l’enfant d’une manière ou d’une autre, ni de lui montrer que vous êtes « stressé » à ce sujet. Au plus vous serez calme et détaché et mieux cela se passera.

En revanche, vous pouvez essayer de le motiver en lui proposant d’aller choisir ensemble des slips/culottes (d’un super héros pour les garçons / rose avec des petits cœurs/des petites fleurs pour les filles, …).

 

 
     

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Gâteau psychédélique

gateau-psychedelique-1   Effet de surprise garanti avec cette recette de gâteau flashy !

Dans ma classe

Dans ma classe   Une classe où les élèves ont de drôles de noms...

Dessiner avec l'empreinte de ses doigts

dessin-empreintes-1   Des empreintes digitales multicolores pour donner vie à toutes sortes d'animaux. Un jeu de dessin à essayer !