En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
pet-shop-boys-1

©Chris Cleave

 

Chris Cleave est un romancier anglais qui vit à Londres avec sa femme française et ses 3 petites têtes : 2 garçons et 1 fille.
Petitestetes.com vous fait partager quelques morceaux choisis de la vie de ce papa trentenaire en publiant certaines de ses chroniques écrites chaque semaine pendant 2 ans pour The Guardian inédites en France et traduites pour Petitestetes.com.

Pour en savoir plus au sujet de Chris Cleave, rendez-vous sur :
www.chriscleave.com

 

Pet Shop Boys

Une chronique de Chris Cleave 

Notre petit de trois ans est un chat en ce moment. Au début, il voulait seulement un chat comme animal de compagnie, mais comme nous avons gentiment mais systématiquement rejeté ses demandes, il a compris qu’il n’y aurait rien à obtenir. Il a donc endossé lui-même le rôle. Pour la petite histoire, c’est le meilleur chat que nous ayons jamais eu. C’est un matou roux, grand, et affectueux et heureux. On le retrouve souvent en train de traquer les oiseaux dans le jardin, ou recroquevillé par terre à côté du poêle. Il semble comprendre le langage humain bien qu’il ne s’exprime qu’en langue de chat. Fait intéressant, ses “miaous” plaintifs et très expressifs, semblent rappeler ceux de Gary, l’escargot domestique de Bob l’éponge, du dessin animé du même nom. J’ai vérifié dans tous les livres d’éducation, mais aucun d’eux ne dit ce qu’il faut faire quand votre enfant fait semblant d’être un chat qui imite un escargot qui faint d’être un chat.

Nous faisons tous face à cette situation à notre façon. Ma femme continue à considérer notre enfant comme s’il était un être humain, lui parlant gentiment et lui lisant des histoires d’humain le soir au coucher – sans doute dans l’espoir que ces récits vont réveiller en lui une certaine mémoire de l’espèce dormante et faire en sorte qu’il redevienne comme avant. Notre grand de cinq ans traite son frère comme un chat, lui caressant le poil et le grattant sous le menton. En ce qui me concerne, j’ai renoncé à chercher des réponses dans les pages parentales et me suis tourné vers la Revue du Vétérinaire (Veterinary Review). La nuit, je tente de me rappeler de lui laisser une soucoupe de lait.

Comme d’habitude, c’est Dan qui est la seule à avoir proposé des conseils judicieux. Dan est la nounou de nos enfants trois jours par semaine, et elle est bien plus douée que nous pour ça. Si jamais vous tombez sur nos garçons portant des chaussettes assorties, ou n’oubliant pas de dire s’il vous plaît ou merci ou plus généralement se comportant normalement et non comme des fous, c’est très probablement un jour où Dan était là. Les garçons se détendent quand Dan passe la porte, soulagés qu’un adulte soit enfin aux commandes. Dan étudia la métamorphose de notre petit de trois ans et délivra son verdict solennel : “Vous allez être obligés de prendre un animal de compagnie pour ce garçon, n’est-ce pas ? ”

Du coup, cette semaine, les garçons et moi -même avons dressé la liste des espèces domesticables dans le monde en les classant sur une échelle de 1 à 10, en s’inspirant du système de Top Trumps (1), selon les critères de besoins, excitation et pouvoir destructeur. Sur cette échelle, un poisson rouge est classé 2-1-0, un chat 4-5-5, un épagneul 7-7-2, et la vipère sauteuse du Panama est cotée 2-2-10. Et si vous ne croyez pas que la vipère sauteuse est domesticable, rappelez-vous que la même déclaration a été faite à propos du bambin humain. Tout est affaire de patience, cohérence et de tenue des souris vivantes loin du coin des cancres.

Nous ne cherchons pas ici le meilleur ami de l’homme. Pour commencer avec un animal de compagnie, l’ami d’un ami ferait l’affaire. “Quel est le meilleur animal de compagnie pour mes jeunes enfants ?” Il s’est alors avéré que la réponse à cette question existentielle, nuancée et multidimensionnelle, d’une extrême rareté en philosophie, a été “un hamster”. Les hamsters ne déposent pas de trophés sanguinolants à côté des corn flakes de vos enfants. Les hamsters ne vous obligent pas à courir après eux dans le parc pour ramasser leurs selles dans un sac.

Les hamsters, en fait, ne feront pas bien plus de choses que d’accepter joyeusement leur sort, vivant dans une cage dorée avec peu de vie sociale, courant dans leur roue, dépensant une énorme quantité d’energie pour aller exactement nulle part. Un hamster, par conséquent, rassurera nos enfants tout en leur rappelant leurs parents. Ce qu’il reste à faire c’est d’aller chercher le bon. Mais choisir un hamster est encore un autre défi de la vie sur lequel les manuels parentaux sont honteusement silencieux, ce qui oblige une génération de parents désespérés à se tourner vers internet. Le site WikiHow (2) donne un super conseil: “Placez votre main dans la cage et tenez-la juste là. Si le hamster essaie de vous mordre, ne l’achetez pas”. Franchement, à moins que notre petit de trois ans ne sorte vite de sa phase féline, j’ai plus peur pour le hamster.

(1) Top Trumps : dérivé de La Bataille, incluant un aspect culturel et une part de mémoire.
(2) WikiHow : le site qui vous apprend à tout faire

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

La marelle

marelle 1   Créativité, tracés rectilignes, motricité et jeu collaboratif : on adore la marelle !

La linea

DVD la linea   Un classique de l'animation pour les enfants d'hier et d'aujourd'hui.

Anniversaire enfant 8 ans

anniversaire enfant 7 ans   Que de choix pour animer l'anniversaire d'un enfant de 8 ans!