En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
vacances scolaires

©Chris Cleave

 

Chris Cleave est un romancier anglais qui vit à Londres avec sa femme française et ses 3 petites têtes : 2 garçons et 1 fille.
Petitestetes.com vous fait partager quelques morceaux choisis de la vie de ce papa trentenaire en publiant certaines de ses chroniques écrites chaque semaine pendant 2 ans pour The Guardian inédites en France et traduites pour Petitestetes.com.

Pour en savoir plus au sujet de Chris Cleave, rendez-vous sur :
www.chriscleave.com

Vacances scolaires

Une chronique de Chris Cleave

L’école est finie ! C’est la seule chose que nos enfants comprennent à propos de Pâques. Et pourtant, j’ai fait tout mon possible pour leur expliquer les rituels improbables qui se joueront au cours des deux prochaines semaines.
Pour commémorer la mémoire de Jésus – plus connu comme un gars aimant les pains et les poissons que comme un drogué de chocolats - vingt millions d’oeufs de Pâques rejoindront les étalages des magasins. Douze millions seront donnés aux enfants qui sauteront sur l’occasion et les boufferont tous, le nieront trois fois, puis se sentiront mal dans la voiture pour aller chez les Grands-Parents. Trois millions d’oeufs seront donnés aux enfants qui les mangeront petit à petit les jours suivants, les faisant durer aussi longtemps que possible. Les cinq millions d’oeufs restants resteront tragiquement invendus, mais réapparaîtront à moitié prix dans le supermarché d’à-côté, comme un symbole de la résurrection. Par ailleurs, beaucoup d’entre nous mangerons de l’agneau au déjeuner, ce que nous faisons pour nous rappeler combien on est triste quand l’agneau meurt. Pâques est si logique, vraiment, je me demande pourquoi mes enfants n’y comprennent rien.

Ce dont ils sont certains, heureusement, est d’une vérité, joliment rappelée par un enfant au rassemblement de Pâques de la classe de notre fils de cinq ans. Un garçon radieux et plein de bonne humeur s’est présenté devant l’audience de parents et d’éducateurs. Impressionné par le formalisme de l’occasion, il a délivré son message avec une solennité inhabituelle. “Pâques,” dit-il gravement, “est un moment joyeux”. Sur scène, il en a apporté la preuve en cassant l’ambiance.
Mais Pâques est également un temps pour la contemplation profonde. Pâques c’est aussi un moment pour s’extraire de l’agitation de la vie quotidienne pour se poser les questions vraiment importantes de la vie – en l’espèce : que va-t-on faire avec nos enfants pendant les vacances scolaires?

Dans notre famille, la réponse est simple. Etant donné que ni ma femme ni moi-même avons des emplois normaux d’adultes, il est hors de question d’aller au ski ou sous les tropiques. Notre décision concernant les vacances se réduit à éplucher les douzaines de dépliants d’activités pour enfants qu’on trouve dans la boîte aux lettres jusqu’à en identifier un ou deux qui semblent marrants.
Plusieurs troupes proposent des ateliers de théâtre aux noms évoquant des acteurs prétentieux – appelons-les Trac et garderie écossaise. Les écoles locales se transforment en camps intensifs multi-sports. Fulham Football Club déploie une offre jeunesse et vous propose d’en faire profiter votre enfant. (Malheureusement, le coaching se limite à la promesse et ne dote pas les gosses de compétences en bagarres de bar ni en conversation qui marchent avec certains types de femme).
Dans les bibliothèques, les salles paroissiales et les centres de loisirs à travers le pays, les opportunités abondent pour que les enfants de la nation acquièrent des compétences fondamentales de la vie, allant de l’origami au kendo – ce qui leur permettra de retourner à l’école une quinzaine de jours plus tard avec des coupures de papier ou de lourdes ecchymoses. En réponse à tout ce que nous ferons pendant les vacances de Pâques, il semble que la moitié de l’Angleterre organisera des activités de loisirs pour les enfants de l’autre moitié.

Nous avons laissé le choix à nos enfants. Notre aîné de cinq ans, un délicieux mix improbable d’introverti studieux et de dramaturge scandaleux, s’est enthousiasmé pour un cours de théâtre qui promet “La confiance par la créativité” dans sa brochure marketing. Ce n’est pas une option que nous avons osé proposer à notre petit de deux ans, imaginant que ce serait injuste pour le monde de donner à ce futur dictateur davantage de confiance en lui. En revanche, le petit despote s’est inscrit à un centre d’activités offrant l’”expérience de jeu ultime”, ce que nous avons traduit plein d’espoir comme “votre enfant hyperactif dans une immense grange à jeux, multicolore pleine de millions de balles molles en plastique et d’autres enfants hyperactifs, sachant que nous ne laisserons pas sortir les gosses avant d’être absolument certains que leurs batteries sont à plat.”

Quoi que vous fassiez pendant les vacances, j’espère que personne ne réussira à faire durer ses chocolats plus que vous, qu’aucune petite personne ne sera malade dans votre voiture, et qu’aussi bonnes que deviennent les compétences en kendo de vos enfants, vous serez toujours aux commandes de votre maison d’ici à ce que l’école reprenne.

Joyeuses Pâques!

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Recette gaufres

recette gaufres   A vos gaufriers pour une recette de cuisine qui n'est pas réservée qu'à Mardi-Gras!

Voyage en avion

avion-enfant-1   Trucs et astuces pour éviter que les voyages en avion soient une vraie galère !

Lapin Bisou

histoire lapin bisou   Une histoire câline pour mettre votre enfant au lit en douceur