En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
haute resolution

©Chris Cleave

 

Chris Cleave est un romancier anglais qui vit à Londres avec sa femme française et ses 3 petites têtes : 2 garçons et 1 fille.
Petitestetes.com vous fait partager quelques morceaux choisis de la vie de ce papa trentenaire en publiant certaines de ses chroniques écrites chaque semaine pendant 2 ans pour The Guardian inédites en France et traduites pour Petitestetes.com.

Pour en savoir plus au sujet de Chris Cleave, rendez-vous sur :
www.chriscleave.com

Haute Résolution

Une chronique de Chris Cleave pour la nouvelle année 

Chaque année, à peu près à la même époque, les pères de jeunes enfants prennent des résolutions pour les douze prochains mois. On peut toujours les répartir en deux catégories. 

La première est celle qu’on accepte d’évoquer en public. Cette année – disons-nous à nos familles – j’arrêterai de boire de la bière à l’heure du goûter des enfants, je ne frimerai pas avec des termes littéraires écrits sur le frigo avec les lettres magnétiques des gosses et je ne paniquerai pas quand je serai choisi pour accompagner les sorties scolaires.
Ces résolutions sont juste pour amuser la galerie, et on tolère qu’un certain révisionisme Orwellien s’y glisse avant la mi-février (je ne ferai pas de rot quand je boirai de la bière à l’heure du goûter. Je n’écrirai pas de mots à connotation sexuelle avec les lettres du frigo. Deux sorties scolaires, ça va, quatre sorties scolaires, bonjour les dégâts).

Bien moins connue est la deuxième catégorie des résolutions de papas – du genre secrètes que nous nous faisons qu’à nous mêmes. Invariablement, elles visent à ce que nous ne soyons pas cette année des sustentateurs aussi enchaînés et harcelés que l’année précédente.
Les spécificités de notre émancipation varient énormément. Certains papas ont l’intention de construire un repaire souterrain secret dans les monts du Jura; d’autres s’imaginent avec un dirigeable Goodyear interdit qui planerait la nuit dans le ciel au dessus des Midlands et serait doté d’un équipement sonore complet de boîte de nuit, avec des projecteurs néons de lumière noire, d’un mode furtif activé en pressant un large bouton rouge qui doit d’abord être “armé” et d’un bar à cocktails aux employées impertinentes en rollers et avec des coiffures afros.
Si nous devions écrire ces résolutions, nous les résumerions certainement comme “avoir mon propre espace de travail”. Vous pensez bureau. Nous pensons bienvenue dans mon bureau, Mr Bond.

Une autre chose que les papas vont faire différemment cette année est de tenter de transformer leurs enfants en prodiges du football, afin qu’ils soient repérés par des chasseurs de talents et engagés dans l’équipe junior par Sir Alex Ferguson à l’occasion d’une conférence de presse durant laquelle nous serons loués à la fois pour le superbe ADN que nous leur avons transmis et pour l’engagement désintéressé dont nous avons fait preuve pour leur entrainement.
Certains pères le planifieront pour l’automne. D’autres - les papas les plus réalistes- comprendront que leurs enfants ont bien plus de chance s’ils visent le mercato de l’été. De nouveau, les détails divergeront d’un père à l’autre, mais pas tant que ça.
Dans le cas peu probable où leur enfant n’a aucun penchant pour le foot, ils s’arrangeront pour qu’il devienne Premier Danseur au Ballet National d’Angleterre. Nous classerons ce type de résolutions dans la catégorie “vivre par procuration à travers sa descendance”.

Afin d’éviter toute déception, je tiens à partager mes propres résolutions de début d’année en deux groupes : les “hautes résolutions ” – celles que je me vois clairement capable de mettre en oeuvre – et les “basses résolutions”, celles qui me semblent floues et morcelées même dans mon esprit, comme lorsqu’on regarde des videos sur YouTube via une connexion par modem. En suivant cette logique, je dois admettre que mon poste de commandement secret dans les Alpes Bavaroises peut attendre encore un an alors que je suis confiant sur le fait d’arriver à écrire décemment avec les lettres du frigo d’ici le deuxième trimestre de l’année.

L’avis de nos enfants sur ces plans est assez révélateur. Notre aîné de cinq ans m’a vu en train d’écrire des notes pour cette chronique, et je lui ai donc dit ce qu’était une résolution de début d’année. “Nous n’avons pas beaucoup de temps pour réaliser le travail de notre vie,” ai-je dit, “donc chaque année est importante.” “Oh,” a dit notre fils, “est-ce que c’est parce que les gens meurent?” Je lui ai dit que oui. Il m’a regardé fixement. “Tu mourras avant moi, n’est-ce pas ? ” a-t-il demandé. J’ai admis que ce serait sûrement le cas. Il fronça les sourcils et hocha la tête pensivement. “Hmm,” dit-il. “Je me demande combien de jours il te reste ?” Je lui ai suggéré que nous ne pouvions pas savoir ces choses-là. “Oh,” a dit notre fils. “Alors tu ferais mieux d’écrire tes ré- ?… tes récitations ?…” “Mes résolutions?” “Oui. Il vaudrait mieux que tu les écrives vite.” “Merci,” ai-je répondu. “Et quelles sont tes résolutions de début d’année à toi ?” Il haussa les épaules, sourit, et cria: “JOUER PLUS !” ça, au moins, c’en est bien une que je peux classer dans les hautes résolutions.

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

La médiation familiale

mediation familiale   La médiation familiale est un temps pour résoudre les conflits familiaux...

Nous sommes des parents formidables

parents formidables   Jean Epstein nous livre cent clés pour réussir l'éducation de nos enfants. A lire absolument!

Martine

livre enfant Martine petite maman   Martine est une héroïne tout droit sortie des années 60.