En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
Jouer
 
   
alcool et grossesse

 

Pour plus de renseignements et de l’aide à s’arrêter: www.alcoolinfoservice.fr ou drogues, alcool, tabac info service : 0 800 23 13 13

 

Alcool et grossesse

L’alcool et la grossesse ne font pas bon ménage. De nombreuses campagnes le rappellent régulièrement, l’alcool est déconseillé pendant la grossesse. Et pourtant, la tolérance zéro envers l’alcool que promeut l’INPES n’est pas encore passée dans les mœurs. En effet, une étude effectuée en 2006 par l’institut montre que pour la majorité des femmes interrogées, un ou deux verres de temps en temps a peu d’importance. Petitestetes.com fait le point sur la question de l’alcool pendant la grossesse.

L’alcool avant la conception

Pour la future maman, comme pour le futur papa, la consommation d’alcool diminue la fécondité et augmente le délai de conception. De plus, une consommation importante d’alcool dans les quelques mois qui précèdent la conception est un facteur favorisant les fausses couches dans les premiers mois de grossesse.

L’alcool pendant la grossesse

Plusieurs facteurs peuvent affecter la santé du futur bébé : la quantité d’alcool consommée, la régularité de la consommation, la période de la grossesse… En revanche le type d’alcool importe peu. La bière et le vin ne comportent pas moins de risques que des alcools forts.

Pourquoi éviter l’alcool pendant sa grossesse

L’alcool consommé par une femme enceinte n’est pas filtré par la barrière placentaire et circule donc du sang de la mère à celui du fœtus. Celui-ci ayant un foie très peu fonctionnel, l’alcool n’est pas métabolisé comme dans l’organisme de la mère.

Des risques accrus en début de grossesse

Même si l’alcool à tout stade de la grossesse peut endommager les fonctions cérébrales du fœtus, la consommation d’alcool est particulièrement dangereuse lors du premier trimestre. Durant ces premiers mois, les organes du futur bébé se forment et des malformations risquent de se produire. Cependant, ne paniquez pas si vous avez bu lors des premières semaines de votre grossesse sans savoir que vous étiez enceinte. Les organes ne commencent à se former qu’à partir de la 4ème, voire 5ème semaine. Avant, l’embryon a peu de risque d’être affecté. Les risques étant assez imprévisibles et incertains, il est plus prudent de s’abstenir de tout alcool pendant sa grossesse.

Le syndrome d’alcoolisation fœtale

L’alcool agit sur le cerveau et le système nerveux du fœtus. Boire enceinte peut alors causer des accouchements prématurés, des retards de croissance, des troubles psychiques et du comportement qui affecteront les capacités d’apprentissage, de mémorisation et d’attention de l’enfant. Aujourd’hui, la première cause non génétique de handicap mental chez l’enfant est l’alcool. Le risque le plus important est le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) qui touche de 700 à 3000 enfants par an en France, pas uniquement les bébés de mamans alcooliques mais aussi en cas de consommation excessive occasionnelle. Le SAF est responsable de malformations du visage et de la boîte crânienne, de retards intellectuels et du développement, d’hyperactivité et d’autres troubles du comportement. 

Une suggestion, un commentaire? se connecter ou devenir membre pour partager vos idées.

A découvrir sur Petitestetes.com

Comptine Quand trois poules... à écouter

quand trois poules a ecouter   La comptine Quand trois poules vont au champ à écouter en ligne!

Respirez

respirez 1   La méditation pour les parents et les ados par Eline Snel

Jeux d'écriture

jeux-ecriture-1   Des idées de jeux et d'ateliers d'écriture pour transmettre le plaisir d'écrire aux enfants.