En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Retour à l'accueil
dossier noel 1  

Noël

Jouer
 
   
kling glockchen

L'utilisation des documents et visuels publiés par Petitestetes.com pour un usage privé, familial, ou dans des structures destinées à l'enfance (crèche, garderie, école), est autorisée sous réserve de la citation de la source Petitestetes.com et du respect des documents reproduits.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.






 

Kling Glöckchen

Kling Glöckchen, kling geling geling
Kling Glöckchen kling

Laßt mich rein, ihr Kinder
Ist so kalt der Winter

Öffnet mir die Türen
Laßt mich nicht erfrieren

Kling Glöckchen kling geling geling
Kling Glöckchen kling

Les paroles et la comptine à écouter

se connecter ou devenir membre pour télécharger le document.

 

+++ Les chants de Noël chrétiens et profanes existent dans de nombreux pays. En Allemagne, on les appelle « Weihnachtslieder », dans les pays anglo-saxons « Christmas Carols ».
On se les emprunte d’une langue à l’autre et ils ont été traduits plus ou moins littéralement. « Ô Tannenbaum » s’est transformé en « Mon beau sapin » en français et « Ô Christmas Tree » en anglais ; « Jingle Bells », un des chants de Noël profane les plus connus a été traduit en français par « Vive le vent ».
Parmi les chants chrétiens, « Douce Nuit », un chant d’origine allemande, « Stille Nacht » a été très largement traduit. Ils tiennent une place importante dans les traditions de Noël…
 
 

 

comptines

     
A découvrir sur Petitestetes.com

Recette de roses des sables

rose des sables   Une recette de roses des sables déliceuse et facile à réaliser.

Ma nounou, c'est pas maman

nounou c'est pas maman   Un joli livre sur le thème de la séparation.

Aquarium de Lyon

aquarium lyon   Une visite à l'aquarium qui fascinera les petits comme les grands.